Revenir au site

Ile Berder : retrouvons le chemin du dialogue

QUESTION ORALE DU GROUPE DE GAUCHE ET ÉCOLOGISTE - 16 DÉCEMBRE 2022 

L'ile Berder est un joyau du Golfe du Morbihan, nous le savons tous ici. Des milliers de personnes de notre département et bien au-delà ont eu le bonheur d'être touchés un jour par la magie des lieux. 

Récemment, la Cour Administrative d'Appel de Nantes a confirmé l’annulation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Larmor-Baden. Cette décision confirme celle du tribunal administratif de Rennes de juillet 2021 qui demande que cette île soit considérée comme espace remarquable. Le jugement induit que la réalisation d’un hôtel quatre étoiles apparaît contraire à la préservation des espaces naturels de l’île. Ce que nous disent les juges, c’est que Berder est un précieux joyau à préserver. 

Bien entendu, il ne s'agit pas de mettre Berder sous cloche. Fort de son environnement maritime, de ses richesses naturelles et de son patrimoine bâti et culturel, l'île a un potentiel à développer. Nous avons un défi à relever : préserver le paysage et la biodiversité tout en développant des activités humaines adaptées à ce territoire sensible. 

Il est temps de remettre Berder dans le circuit économique local. Nous avons une nouvelle page à écrire pour l'île et son rayonnement : un avenir à inventer collectivement.

Favoriser la mixité sociale et générationnelle dont notre société a tant besoin tout en développant une économie du tourisme. Il y a beaucoup de possibilités. Faire de Berder un lieu d'accueil d'événements festifs, de vacances familiales, une école de voile traditionnelle, un lieu de formation à la rénovation, un lieu de pédagogie de l'environnement… Les possibles sont nombreux tant la richesse du patrimoine naturel et culturel est grande. C'est aux acteurs locaux d'en décider collectivement : élus, propriétaire, habitants, acteurs économiques, associations… 

Que voulons nous transmettre aux générations futures ? L'avenir de Berder reste à écrire et rejoint cette question cruciale. 

Il y a bien entendu la problématique financière. La question des sous doit être regardée précisément et ne peut être balayée rapidement. A première vue, si on se réfère au prix d’un hôtel 4 étoiles, on pourrait dire que la rénovation des bâtiments coûte l'équivalent de deux collèges. Mais en l’absence d’études financières approfondies qui tiennent compte d’un projet défini, il ne peut être question de chiffres définitifs qui invalideraient dès à présent toute capacité d’action publique. 

Nous sommes d'accord, le Département ne peut être le seul à porter la charge financière de nouveaux projets pour l'île. Mais nous le savons, dans le cadre d'un projet économique durable et solidaire, le Département ne sera jamais seul à mettre la main au porte-monnaie puisque côté Europe, État et Région il y a de l'argent quand il s'agit de projet de développement avec préservation de la biodiversité, car l'urgence environnementale est bel et bien là.

Pour être pragmatique et en suivant un principe de sobriété, on peut dire qu'il y a des milliers de choses à faire avec une rénovation simple et adaptée des bâtiments. De plus, les travaux et les coûts peuvent être échelonnés dans le temps. Le projet de rayonnement de Berder et l’ardoise associée sont à écrire collectivement. 

Le Conseil départemental du Morbihan est légitime pour inviter à se mettre autour de la table Le groupe Giboire, Monsieur Le Maire de Larmor Baden et le conseil municipal, GMVA, la Région Bretagne, le Conservatoire du littoral, le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan ainsi que les associations concernées afin d'envisager ensemble un avenir pour Berder. Monsieur le Président, vous avez toutes les qualités pour jouer un rôle de médiateur et sortir de l’impasse actuelle. 

Monsieur le Président, que pensez-vous de l'initiative d'inviter à cette table ronde les acteurs nommés, et peut-être d’autres encore, afin d'envisager ensemble un avenir pour Berder ?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK