Amélioration du dispositif d'aide au répit

Monsieur le président, Cher-e-s collègues,

Nous le savons tous, nombreux sont nos aînés qui vivent à domicile, soit par choix ou dans l’attente d’une place en structure. Selon l’INSEE, le vieillissement de notre population morbihannaise va s’accentuer. 

Il est donc important de réfléchir et d’être innovant en matière d’accompagnement du grand âge, notamment à domicile.

A ce titre nous ne pouvons que valider le rapport qui vient de nous être présenté. 

Toutefois cette décision ne doit pas nous faire oublier notre retard en ce qui concerne les places en EHPAD. 

Questionnons-nous également sur le nombre de places en accueil de jour. Cela, afin que chaque usager et sa famille ne soient pas en difficulté et ne trouve pas une solution mais SA solution. 

Cette proposition est sans doute une bonne réponse, nous le verrons après expérimentation mais elle ne doit pas nous faire oublier les difficultés de recrutement dans le domaine de l’aide à domicile et être vigilant sur la place et la reconnaissance de ces travailleuses et travailleurs essentiels au maillage domiciliaire de notre territoire. 

Nous avons évoqué en commission la question de la communication autour de ce nouveau dispositif. 

Au-delà de cette nouveauté, nombreux sont les Morbihannais qui ne bénéficient pas d’aide par méconnaissance et difficulté d’accès. (Par exemple l’APA, que beaucoup de gens confondent avec l’aide sociale et pensent qu’il faut rembourser). 

C’est un vrai sujet et c’est notre rôle d’aller vers l’usager. 

Nous voyons fleurir sur nos territoires les « Maison France Services », preuve si besoin en était que nous avons besoin de services publics de proximité.

N’y aurait-il pas la possibilité, par exemple, de contractualiser avec ces structures pour qu’il puisse y avoir des permanences d’agents de la MDA, pour que l’information soit au plus proche de l’usager ? 

Je vous remercie.

Marie LE BOTERFF

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK