Motion en faveur du peuple Ukrainien

Monsieur le Président, Cher-e-s collègues, 

D’abord dire que je ne peux que saluer le fait que nous nous retrouvions unanimes pour dire notre émotion face à la guerre, pour condamner l’action de Poutine, de son choix solitaire d’envahir un pays souverain, son choix de précipiter des millions de personnes dans l’horreur de la guerre. Poutine a d’ores et déjà perdu plusieurs batailles puisqu’il a réussi à unir les Ukrainiens, unir les Européens, reste à savoir combien de temps il prendra pour perdre la guerre militaire et combien de dégâts et de morts il emmènera dans son échec. 

Venons-en aux conséquences : depuis quelques jours, la France a commencé à accueillir des réfugiés ukrainiens, dont le nombre va augmenter au regard de la tournure des évènements. On annonce jusqu’à quelques 4 ou 5 millions d’Ukrainiens à fuir leur pays quand quelque 100 000 pourraient trouver refuge en France.  

L’élan de solidarité des Français est remarquable et fait honneur aux valeurs de notre république, nos institutions doivent être au rendez-vous lorsque des crises politiques, climatiques ou autres poussent des personnes à trouver refuge en France. Le département du Morbihan a donc décidé de faire sa part en la matière et nous le saluons.  

Cet épisode tragique nous rappelle à quel point fuir son pays ne se fait jamais de gaieté de cœur et que nous devons à ces personnes de leur trouver un lieu pour vivre et cela peu importe la couleur de peau ou de religion. Un réfugié Syrien ou Ukrainien a vu les mêmes bombes russes dévaster son pays, notre accueil devrait être similaire. 

La motion de soutien au peuple Ukrainien que nous allons adopter dans laquelle est défini une enveloppe budgétaire au profit d’associations humanitaires, de collectivités et d’associations est une réponse à cette guerre. Il marque notre capacité à nous rassembler quand l’essentiel est en jeu : 

- La défense de notre démocratie et de la liberté face à l’autoritarisme et la barbarie, 

- L’empathie et l’humanité face à la détresse de nos semblables meurtries et fuyant la guerre. 

Je vous remercie.

Damien GIRARD

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK