Autonomie des personnes âgées et en situation de handicap

Monsieur le Président, Cher-e-s collègues, 

A propos de l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, nous souhaitons vous partager 5 propositions d’orientations pour l’année 2022. 

La première orientation concerne la situation de plusieurs services d’aide à domicile (SAAD), les retours du terrain nous inquiètent. Comme nous vous l’indiquions dans le courrier que nous vous avons envoyé dans le cadre de l'avenant 43, il faut donner de la souplesse aux petites structures afin de les accompagner au mieux dans la période.

Allons dans un premier temps vers une dotation de compensation (la loi l’autorise). Les nouvelles modalités d'organisation et de gestion proposées, dans notre précédente délibération, sont lourdes pour elles, d'autant plus que les échéances annoncées sont très brèves au regard de leurs moyens. Le Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens (CPOM) constituera une 2ème étape dans les années à venir. 

Deuxième orientation : améliorer la situation de nombreuses personnes handicapées vieillissantes, face à aux projections démographiques alarmantes (40% de personnes âgées dépendantes d’ici 2030). 

Il existe des freins budgétaires et administratifs, mais le conseil départemental doit agir et être volontariste.

Accélérons sur l’amélioration des lieux de vie ; anticipons et communiquons sur les solutions d’accompagnement possibles avant la fin de la vie professionnelle. Assurons-nous de la mise en œuvre concrète des orientations en établissement et travaillons pour améliorer la coordination des acteurs (le département est légitime pour le faire). 

Troisième orientation : favoriser l’aide aux aidants et le droit au répit avec des moyens clairs et précis, qui devront être indiqués dans le budget présenté en décembre. Aussi, nous devons réussir à faire que les personnes concernées aient l’information et sachent dans quelles conditions une aide peut leur être apportée. Comme certains départements l’ont fait, nous pourrions soutenir des projets d’aide aux aidants, dans le cadre d’actions individuelles ou d’aide psychosociale. 

Quatrième orientation : soutenir et développer la Maison départementale de l’autonomie (MDA), avec de véritables antennes. Malheureusement, les délais moyens de traitement sont trop longs et la situation est insatisfaisante.

Le choix de la dématérialisation des dossiers est une avancée positive, mais il est aussi nécessaire de renforcer les équipes en termes d’effectifs pour accélérer le traitement des dossiers.  

Cinquième orientation : améliorer les conditions de vie et de travail dans les EHPAD. Notre collectivité doit être à l’initiative et énergique sur ce sujet. Secouons aussi l’ARS ! C’est un acteur avec lequel nous devons travailler main dans la main, spécialement sur la perte d’autonomie et la rénovation d’EHPAD. 

Je vous remercie.

Marie LEBOTERFF

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK